background-alsace

Visite du parc minier Tellure

Parcs animaliers, parcs et loisirs

Gratuit avec le Pass Alsace


Voyagez au coeur de la terre ! Ce site ludique vous propose une sortie insolite à vivre en famille ou entre amis. Plongez réellement dans les mystérieuses profondeurs de la terre …enfilez un casque et l’aventure commence ! 

Exploitée sur près de 400 ans, la mine d’Argent Tellure, creusée de main d’homme est la cavité souterraine la plus grande du Massif des Vosges. Encadrés par un guide passionné, vous traverserez les galeries du temps, du XVIème au XXème siècle, pour une immersion d’une heure sous terre. Une occasion exceptionnelle de contempler un monde souterrain silencieux, insoupçonné, magique et de toute beauté.

Horaires

A partir des vacances de printemps en avril aux vacances de la Toussaint en novembre, du mardi au dimanche : 10h à 18h en continu

(Ouvert juillet et août 7 jours sur 7 de 10h à 19h, période de fermeture en hiver)

fermé le 1er mai

Contact

www.tellure.eu

03 89 49 98 30


Parc Minier Tellure

Le bâtiment abritant le parc Tellure est construit sur le site souterrain même où fut découvert au XIVème siècle de nombreux filons d’argent provoquant ce que l’on nommera plus tard « La fièvre de l’argent ». La mine d’argent Saint-Jean Engelsbourg dite «La Colonne Saint-Jean» est la cavité souterraine creusée de main d’homme la plus ample du Massif des Vosges, une cavité particulièrement vertigineuse (180m3).

IXème – Xème siècles : Première mention et découverte « officielle » du filon Saint Jean par des moines venant de la vallée, probablement originaires du prieuré de Lièpvre. On suppose que les Romains connaissaient déjà les mines du secteur (présence romaine en Alsace entre -60 et 378).

Au Moyen Age (XIIIème siècle) : Exploitation du minerai à petite échelle, on creuse des puits depuis la surface, mais on stoppe rapidement à cause des problèmes d’inondation.

Au XVème et surtout au XVIème siècle : Essor de l’exploitation minière grâce au renfort des mineurs expérimentés venus de Saxe et de Bohème, de nouvelles techniques de creusement aident l’exploitation « intensive ». De nombreuses autres mines sont ouvertes dans le secteur, environ 1100. Entre 1530 et 1560, on estime à environ 1500 kg de minerai la quantité extraite par an. L’exploitation du filon Saint Jean débute pour lui en 1549.

Entre 1618 et 1648 : Guerre de Trente ans, l’Alsace est ravagée par la guerre et les mines sont pillées. L’activité minière chute brutalement. Le filon Saint Jean est abandonné en 1635.
L’activité reprend vers 1711, mais les travaux sont trop submergés par l’eau, l’exploitation s’arrête de nouveau vers la fin du XVIIIème siècle.

Entre 1897 et 1907 : les mines sont réouvertes par les Allemands pour exploiter du cobalt, de l’arsenic, et le peu d’argent qu’il reste (jusqu’à maintenant, uniquement l’argent était exploité). L’activité s’arrête (une fois de plus) car une étude estime que les mines sont vides.

Des 1930 à 1976 : Les Français reprennent l’activité à la fin des années 1930, sous prétexte que l’étude réalisée par les Allemands est erronée. Le 1er septembre 1939, la Seconde Guerre Mondiale éclate, mais il faut attendre jusqu’au 10 mai 1940, date de l’attaque allemande sur la France pour que l’exploitation minière soit définitivement stoppée. Pendant l’Occupation, les Allemands ne reprennent pas l’activité, après la guerre une brève tentative de reprise a lieu.
La dernière mine ferme officiellement en 1976, c’était une mine de cobalt.