background-alsace

Visite du Château de Lichtenberg

Châteaux

Gratuit avec le Pass Alsace


Un site pour retrouver la mémoire, vivre au présent et accueillir l’avenir. Riche et fière de son histoire mouvementée depuis le XIIIe s., la forteresse restaurée possède également une identité du XXIe s. Un pari architectural audacieux a mêlé le grès, le bois, le cuivre pour l’adapter à ses nouvelles fonctions touristiques et culturelles. Ces ajouts contemporains restent toutefois réversibles pour permettre aux générations futures de retrouver le site dans son état antérieur.

C’est désormais un lieu incontournable de découverte historique, d’exposition, de rencontre, d’expérimentation artistique et de spectacle. Grâce à cette dynamique, il est Centre d’Interprétation du Patrimoine sur la thématique Patrimoine et Création Artistique.

Un plan visite disponible en trois langues (français, allemand, anglais) vous sera remis à l’accueil.

Horaires

Mars-Avril : du mardi au dimanche de 10h à 17h. 

Mai-Juin : du mardi au dimanche de 10h à 18h ainsi que les jours fériés. Fermeture exceptionnelle le vendredi 3 mai.

Juillet-Août : 7j/7 du lundi au dimanche de 10h à 18h

Septembre-Octobre (jusqu’au 13 octobre 2024) : du mardi au dimanche de 10h à 17h. Fermeture exceptionnelle du 14 au 19 octobre.

Du 19 octobre au 3 novembre 2024 (7J/7) : Halloween au château

Contact

https://www.chateaudelichtenberg.alsace

03 88 89 98 72


Château de Lichtenberg

Le château est mentionné pour la première fois en 1206 comme étant la propriété des seigneurs de Lichtenberg. C’est en 1480 que s’éteint le dernier des Lichtenberg, Jacques le Barbu. Plus tard, vers 1580, le comte Philippe IV de Hanau-Lichtenberg (héritier des Lichtenberg) demande à l’architecte des fortifications de Strasbourg, Daniel Specklin, de réaménager son château en forteresse. Ce dernier réadapte le système défensif pour lutter et utiliser une arme nouvelle : le canon !

En 1678, le château est pris par les troupes de Louis XIV, dirigées par le Maréchal de Créqui. Une grande partie de l’Alsace est à ce moment-là rattachée au Royaume de France. Mais le château, qui n’a pas été détruit, est transformé en forteresse. Il surveille alors la nouvelle frontière avec les places fortes de Bitche, La Petite Pierre et Phalsbourg.

Lors de la guerre de 1870, opposant les troupes de Napoléon III aux Prussiens, la forteresse fut bombardée et incendiée. Laissée à l’état de ruine, elle devint un lieu de promenade dominicale.

Lors de la Seconde Guerre Mondiale, la ruine sert de lieu de refuge. C’est ainsi que les habitants de Lichtenberg et des villages alentours viennent s’y mettre à l’abri des bombardements.

Après 1945, les habitants du village investissent naturellement les ruines. En entretenant les lieux, ils y organisent des visites et des représentations théâtrales en plein air. Ils ouvrent les perspectives de la nouvelle existence du château.

Au début des années 1990, le château fait l’objet d’un ambitieux programme de restauration et d’aménagement contemporain, permettent non seulement de conserver le site mais aussi de lui assurer un avenir. Aujourd’hui, la Communauté de Communes Hanau- La Petite Pierre est gestionnaire du site.