background-alsace

Visite du Musée de la de la Bataille du 6 août 1870

Mémoire

Gratuit avec le Pass Alsace


Visite du Musée de la de la Bataille du 6 août 1870 : ce musée est consacré à la seule bataille de la journée du 6 août 1870. Passée à l'histoire sous le nom de "Bataille de Reichshoffen", elle est en réalité celle de Froeschwiller pour l'armée française et celle de Woerth pour l'armée allemande.Trouvés sur le champ de bataille, la plupart des éléments exposés témoignent de ce passé douloureux pour la France. Un diorama de plus de 4000 figurines en étain retrace un instant de cette bataille où s'illustrèrent tant de valeureux combattants.

Si les documents, tableaux, cartes postales..., fabriqués pour les besoins d'un tourisme du souvenir, constituent une partie intéressante de la collection, les armes à feu, les armes blanches, les uniformes, les casques, les coiffes, les outils et le nécessaire de la vie du soldat en constituent l'essentiel.

Défaite française qui ouvrira à l'armée des coalisés allemands la route des Vosges et par conséquent celle de Paris, cette bataille aura pour résultat l'annexion de l'Alsace et la Lorraine à l'Allemagne.

Des parcours en extérieur sont possibles (champ de bataille), en toute autonomie, grâce aux panneaux explicatifs jalonnant la route des monuments (70 entre Woerth, Elsasshausen et Froeschwiller) ainsi que le Sentier des Turcos (uniquement pédestre, avec départ à la sortie de Woerth, en direction de Lembach). Pour une découverte ludique: géocaches et applications smartphone Mobi'1870 et Alsace 1870-Guerre et paix. 

Horaires

FERMETURE ANNUELLE DU MUSÉE DU 31 OCTOBRE AU 1ER AVRIL.

Le musée est ouvert du 01/04 au 31/10 :

  • Mercredi, jeudi et vendredi : de 14h00 à 17h00
  • Samedi et dimanche : de 14h00 à 18h00

Contact

webmuseo.com/ws/musee-woerth

03 88 09 40 96


Musée de la Bataille du 6 août 1870

Ce musée est consacré uniquement à une bataille, celle du 6 août 1870. Passée à l'histoire sous le nom de 'Bataille de Reichshoffen', elle est en réalité celle de Froeschwiller pour l'armée française et celle de Woerth pour l'armée allemande.